Proximité : une délégation pour affronter le quotidien avec vous

Mis à jour : 13 févr. 2020

Le « Contrat de Ville » d’Ajaccio (contrat entre l'État, les collectivités locales et leurs partenaires) permet de déployer des moyens dans les quartiers en difficultés, afin de corriger les déséquilibres urbains.


Il repose sur 3 piliers :

1.    La cohésion sociale ;

2.    L’amélioration de l’habitat et du cadre de vie ;

3.    Le développement économique et l’emploi.



Plan d'actions

Depuis 2014, la mise en œuvre de ce plan d’actions a conduit à plusieurs réalisations :

-         La poursuite du Programme de Renouvellement Urbain (PRU) dans les quartiers des Cannes/Salines, malgré les difficultés budgétaires et la concrétisation des grandes opérations d’équipements publics (école Simone Veil, stade Jean Fabiani, destruction de la "Barre Mancini"…). Pour mémoire 130 millions d’euros et 72 opérations sont programmées et 65 réalisées à ce jour ;

-          Une enveloppe financière de 4,9 millions d’euros, dont près de 2 millions d’euros consacrés à des investissements dans les quartiers (rénovation des équipements sportifs) grâce aux programmes de financements européens ;

-          Dans le quartier des Jardins de l'Empereur, une détermination importante des élus pour rénover et mieux équiper le quartier : ouverture d’une médiathèque, d’une Maison de Service Public, d’un city-stade et d’aires de jeux….


Animations des quartiers

L’animation de nos quartiers se traduit par :

-          L’appel à projet annuel

Entre 2015 et 2019, c’est près de 4 millions d’euros d'aides qui ont été injectées dans le tissu associatif, œuvrant exclusivement au bénéfice des habitants des quartiers populaires. Cela représente en moyenne une trentaine d’associations par an et qui portent sur environ 80 actions.

-          Notre politique en faveur de la jeunesse et de la vie des quartiers consacre près de 4 millions d’euros tous les ans à mailler la ville d’équipements sociaux de proximité, comme les Maisons de quartier et les Maisons de Services Publics.


Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ): une instance citoyenne

L’élection du 1er Conseil Municipal des Jeunes de la Ville d’Ajaccio s’est déroulée le mardi 6 décembre 2017 et a rencontré un franc succès. Les scrutin a connu un taux de participation très important (plus de 70 %) dans les bureaux de votes installés dans tous les établissements scolaires. La jeunesse a plébiscité ses meilleurs représentants et ont ainsi pu toucher du doigt le déroulement d’une élection démocratique, leur permettant de faire l’apprentissage des valeurs citoyennes.

Tout au long de leur mandat, les jeunes conseillers ont pu proposer leurs idées, élaborer des projets, réaliser des actions et donner et leur avis. Le Conseil Municipal des Jeunes est devenu un lieu d’expression et de proposition propre à ces nouveaux élus. Cette nouvelle instance leur a permis d’évoluer au sein de leur ville, en les aidant à devenir des citoyens responsables et à participer à la vie d’Ajaccio. Ils ont aussi été amenés à déterminer des priorités et des projets communs, tout en apprenant à travailler en groupe. Autre objectif réussi de cette initiative : contribuer à la formation d’un citoyen actif, au présent comme au futur, en lui permettant d’agir pour les autres.

Enfin, il faut souligner l'implication des jeunes dans la vie de la cité, le maire et les élus du Conseil municipal les ayant régulièrement associé à leurs travaux ainsi qu'aux cérémonies officielles.



 

PROPRETÉ URBAINE : PRIORITÉ ABSOLUE


Dès mars 2014, le maire a donné la priorité absolue à la propreté urbaine. Des efforts sans précédent ont été consentis, ce qui a permis aux services de la Ville de disposer d'importants moyens humains et matériels :

- 93 agents repartis sur 5 secteurs opérationnels ;

- Une organisation adaptée aux rythmes de la ville : une équipe d’après-midi axée sur l’hyper-centre, une équipe polyvalente d’après-midi affectée en priorité au nettoyage du marché central, une équipe polyvalente d’intervention d’urgence,une équipe de lutte contre les pollutions visuelles (graffitis, affichage sauvage…) , une équipe dédiée à la gestion du quai de transfert (ordures ménagères). 

  

Chiffres clés

14 interventions lavage 

52 interventions « coup de poings » et opérations de dépollution ;

352 Interventions d’urgences ;

365 interventions spéciales (dépollutions, décapages des places, débroussaillages, élagage des palmiers…) ;

195 interventions spéciales à Mezzavia (débroussaillages, encombrants…) ;

210 interventions contre les pollutions visuelles (graf