Intégrer le bien-être animal dans la gestion municipale

Chiens errants, déjections, financement d’une fourrière... Les missions de la municipalité recouvrent des réalités très diverses dès lors que l’on parle d’animaux, domestiques ou sauvages.


Nos propositions pour 2020- 2026 :

• Intégrer le « bien-être animal » dans les critères d’attribution des marchés publics en matière de cantines scolaires et de restauration collective :

• Exclure de la commande publique l’ensemble des produits issus de l’élevage intensif ;

• Poursuivre notre programme d’introduction de repas végétariens hebdomadaires dans les menus.


De manière générale, tendre vers une commande publique « 100 % produits non-testés sur les animaux » .

• Renforcer notre politique de stérilisation des chats errants, en partenariat avec des associations de protection animale ;

• Aménager des aires dédiées aux chiens ;
• Créer une fourrière animale en lien avec les associations de protection

animale ;
• Attribuer une délégation « protection animale » à une(e) membre du

conseil municipal, inclure la protection animale dans la politique de la

ville et prévoir une ligne budgétaire dédiée ;
• Soutenir les actions de sensibilisation à l’éthique animale (communication,

périscolaire, associations, etc.) ;
• Maintenir l’interdiction de l’installation des cirques avec des animaux

sauvages.


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout